6 mythes sur l’espace que les films nous ont mis dans la tête

0

Tout le monde le sait, la plupart des films de science-fiction se doivent de mélanger l’imaginaire et la réalité afin de marquer les esprits. Mais il arrive dans certains cas que des clichés peuvent avoir la vie dure à cause de certaines croyances colportées par le cinéma. Rétrospective sur six 6 cas qui sont ancrés dans nos cerveaux.

Les ceintures d’astéroïdes sont mortelles

Rappelez-vous du film L’Empire contre-attaque ou bien L’attaque des clones pour voir comme il est très dangereux de passer au travers de ceintures d’astéroïdes. Il est montré que l’espace entre les astéroïdes est tellement infime que chaque vaisseau spatial appréhende le moment de se crasher contre l’un d’eux. Comme le dit si bien C-3PO, les chances de traverser un champ d’astéroïdes sont quasiment nulles. Pour le spectacle, même les vaisseaux TIE s’écrasent fatalement, mais celà n’a pas empêché des courses-poursuites avec Obi-Wan et Han Solo.

Dans la réalité, malgré que les ceintures d’astéroïdes en contiennent de grandes quantités en mouvement, ces derniers sont séparés entre eux par des kilomètres. En théorie, si une sonde est envoyée dans un champ d’astéroïdes, la NASA explique qu’il y aurait une chance sur un milliard pour qu’ils entrent en collision.

Les trous noirs sont des aspirateurs cosmiques

De toutes les choses horribles que peut nous réserver l’épopée spatiale, les trous noirs sont probablement la meilleure preuve que l’univers nous déteste vraiment.
Dans Star Trek, Stargate SG-1 ou Docteur Who, les trous noirs peuvent absorber tout ce qui s’y trouve autour jusqu’à des années-lumières. Effrayant.

Si l’on imaginait qu’à votre réveil, le soleil soit remplacé par un trou noir, que se passerait-il selon vous ?

En vérité, rien, à part le fait d’être gelé, évidemment. Alors que les trous noirs sont certainement impressionnants, ils ne sont pas aussi puissant que la plupart des gens le pensent. Comme tout autre objet dans l’univers, un trou noir possède de la masse, et obéit aux lois de la gravité. Sans matière à absorber, ils s’effondreraient sur eux-même. Enfin, ça reste théorique, encore aujourd’hui les trous noirs sont encore de grands mystères pour les scientifiques.

Le soleil est de couleur jaune

Qui n’a jamais dessiné un soleil et ses rayons jaune dans son enfance ? Même aujourd’hui et encore sur wikipédia, on pense connaître la couleur de cette célèbre étoile. Malgré qu’il possède une température très élevée (6001,02 Kelvin / 5726,85 degrés Celcius), le soleil est en fait de couleur blanche. Plus exactement, il est de toutes les couleurs, qui par superposition donne du blanc. Et oui, le percevons jaune à cause des UV et rayons infrarouges présents dans notre atmosphère, qui filtre les rayons lumineux.

En fait, une fois mis à nu, il ressemble beaucoup à la lune. Un article plus complet est disponible sur www.universetoday.com.
Qu’en est-il alors des photos prises par la NASA ou autre? Il arrive fréquemment que nos yeux nous « mentent » et dans ce cas précis, s’approcher du soleil est une mission impossible, car les couleurs existent et n’existent pas à la fois. On ne peut se contenter donc que de résultats photographiques, avec des filtres ajoutés ensuite, afin d’aider le travail des analystes.

Les météorites sont brûlantes

Comme dans Armageddon. Nombreux sont les films qui présentent les météorites comme étant de grosses boules de feu qui vont s’écraser au sol ou contre des buildings et ainsi provoquer une très forte impacte dévastatrice.
Il est vrai qu’en descendant dans l’atmosphère, celles-ci sont entourées par une couche d’air qui chauffe à cause la pression et de leur vitesse.

N’oublions pas qu’elles ont passé des millions d’années dans l’espace, où la température est très basse. Contrairement à ce que Michael Bay voudrait vous faire croire, une fois entrés dans notre atmosphère, elles n’ont pas le temps de chauffer suffisamment au point de s’enflammer. Et si jamais la météorite n’a pas été désintégrée avant, les contours chauffés volent généralement en éclat à l’atterrissage.

Les gens éclatent dans le vide de l’espace

Nous avons tous vu comment cela fonctionne dans d’innombrables films de série B et à faible budget de science-fiction : Si vous allez dans l’espace sans une combinaison spatiale, votre corps va exploser, à cause de la pression à l’extérieur plus grande que celle à l’intérieur, et vous aller vous retrouver dans une situation pire que dans Total Recall.

La réalité est tout autre, car il est en effet possible de se balader dans l’espace sans casque et ne pas instantanément exploser en mille morceaux, grâce à notre peau qui est capable d’annuler l’effet d’explosion du à la décompression de notre environnement.

Notre corps possède également un système de circulation sanguine qui s’adapte rapidement dans un environnement différent. Cependant le danger est réel tout simplement à cause du manque d’oxygène.

Le côté sombre de la Lune est permanent.

L’astronomie de base. Depuis la Terre, on ne distingue qu’un seul côté visible de la Lune. Le fameux côté obscur comme dans Transformers se situe tout simplement dans l’ombre, comme l’est celui de notre planète quand elle n’est pas éclairée.

Source : www.cracked.com

Share.

Laisser un commentaire

bool(false)
Page generated in 0,182 seconds. Stats plugin by www.blog.ca