Ces lieux secrets interdits d’accès…

0

Privilégiés par seulement quelques personnes très haut placées, voici quelques endroits sur Terre que l’on ne peut visiter.

Bien qu’il en existe beaucoup d’autres dissimulés partout dans le monde, voici quelques-uns de ces lieux reconnus et fermés au public, qui conservent leur part de mystère à cause de leurs objectifs secrètement bien protégés.

Complexes militaires, sites religieux et historiques, clubs privilégiés ou organismes gouvernementaux n’ouvrent leurs portes qu’à ceux qui savent ce qu’il s’y passe réellement, et suscitent ainsi l’intérêt d’interrogations ou d’une conspiration mondiale…

RAF Minworth

Il s’agirait de la plus grande station de surveillance électronique du monde, une partie intégrante du Réseau Echelon, basé à Harrogate, en Yorkshire du Nord. Chacun de ces satellites sphériques a pour but d’intercepter les communications privées et commerciales de n’importe quel citoyen dans le monde, et dont les intentions sont officiellement de lutter contre toute forme de terrorisme.

Le Bohemian Grove

Chaque été, les hommes les plus puissants du monde se réunissent dans les bois, quelque part dans les 2 700 hectares de la région rurale de Monte Rio. Le terrain appartiendrait à un club d’arts de San Francisco, notamment le club de Bohême, où d’étranges rituels ont lieu auprès d’imposantes statues aux origines inconnues.

Les archives secrètes du Vatican

Véritable propriété du Pape, cette bibliothèque très ancienne possède sa part de mystères, et n’est accessible seulement qu’à quelques personnes érudites dites “sacrées”. Nombre de manuscrits et d’archives sont des ouvrages uniques dont le Vatican garde précieusement leurs origines.

Les grottes de Lascaux

Dans le sud-ouest de la France, les grottes de Lascaux possèdent des peintures rupestres paléolithiques qui remontent à plus 17 500 ans. Autrefois ouvertes au public, elles sont désormais fermées afin de préserver l’oeuvre originale. Un véritable trésor sur les origines de l’humanité.

Pine Gap

Située dans le centre de l’Australie, cette station de surveillance dirigée par le gouvernement et la CIA est aussi désignée comme étant une zone de non-vol. On ignore le but réel de son existence, mais elle cacherait un complexe souterrain, dont l’ensemble du personnel fait partie de la NSA.

Moscou Metro-2

Nommé aussi D-6 par le KGB, Metro-2 en Russie est un système souterrain secret qui fonctionne en parallèle du métro public de Moscou. Selon le FSB, ce vaste réseau souterrain permettrait au Kremlin de se connecter directement avec le QG FSB, l’aéroport du gouvernement et une ville souterraine à Ramenki.

Salle 39

Aussi nommée Bureau 39, cette organisation secrète de Corée du Nord possèderait sous sa juridiction plus de 130 sociétés commerciales, dont plus de 20 comptes bancaires en Suisse et en Chine, utilisés uniquement dans le but de blanchiment d’argent et d’autres transactions illégales, entièrement sous le contrôle de Kim Jong-un.

Mezghorye

En Russie, cette base contient des missiles balistiques automatiques qui peuvent être activés à distance en cas d’attaque nucléaire, détectée par des capteurs sismiques, lumineux et de pression. Ce site militaire est constamment surveillé en permanence par deux bataillons pour empêcher les curieux de s’y approcher.

Le club 33

Cette petite porte d’entrée plutôt discrète se situe à Dysneyland, en Floride, et est fermé au public. Ce club est composé de présidents des États-Unis, de chefs d’entreprise influents et d’acteurs célèbres, et ne laisse entrer que des membres pistonnés.

La Zone 51

Certainement l’endroit secret le plus connu de la planète, et tout aussi bien gardé, la zone 51 dans le Nevada possède un grand aérodrome militaire. Son objectif s’orienterait sur la recherche et le développement d’avions expérimentaux et d’armements, mais beaucoup de témoins parlent de recherches sur les ovnis et les extra-terrestres.

Google Data Center

Le premier centre de données Google peut facilement être considéré comme la maison de Big Brother. Aussi bien gardé que la Zone 51, il s’agit d’un emplacement de haute sécurité qui possède des milliards de dossiers concernant toutes nos données personnelles.

Église Notre-Dame de Sion

Dans la ville d’Aksoum en Éthiopie, l’inaccessible Église Notre-Dame de Sion prétend abriter aujourd’hui l’Arche d’alliance qui, selon la tradition, aurait été volée par le roi Ménélik Ier. Seul le moine gardien peut voir l’arche, en conformité avec les récits bibliques affirmant que le spectacle de l’Arche, qui serait insupportablement radieuse, pourrait tuer le commun des mortels…

> Source

Share.

Laisser un commentaire