Ces sons du passé que l’on entendra plus jamais

0

Une série de sons utilisés au quotidien pendant les années 70 à 90, aujourd’hui révolus.

Eh oui, certains sons sont restés enfouis au fond de notre mémoire et évoquent la nostalgie d’une époque qui nous rappelle bon nombre d’émotions et de souvenirs. C’est un peu comme si l’on retrouvait un jouet oublié au fond du grenier et qui nous rappelle notre enfance.

Sans nous en rendre compte, ces bruits ont pratiquement disparus de nos jours sauf pour les amoureux du vintage et les collectionneurs d’un autre temps.

Le rembobinage d’une cassette audio ou VHS

Vous vous rappelez ? Il fallait utiliser soit un walkman, soit un stylo pour remettre les bobines, où encore un magnétoscope pour les films.

Le modem 56k

L’époque des achats de CDs dont fallait payer quelques heures pour accéder à Internet. A ce moment, posséder un Divx en 640×480 était la classe suprême, car il fallait viser une après-midi pour obtenir ne serait-ce qu’un mp3…

La neige sur la télévision

Un problème d’antenne où de prise péritel. A l’époque des écrans TV cathodiques, le numérique n’existait pas, et il fallait parfois orienter correctement l’antenne pour capter quelque chose.

Les craquements du disque vinyle

Ces petits crépitements au tout début de la piste annonçaient l’assurance de passer un bon moment d’écoute musicale. En plus, la qualité du son était bien meilleure, puisqu’elle n’était pas compressée comme aujourd’hui.

La machine à écrire

Équipées d’un ruban qu’il fallait changer fréquemment, on pouvait entendre le « ding » rafraichissant du retour charriot. Par contre il valait mieux ne pas faire de faute d’orthographe…

La caisse enregistreuse

Il n’y avait pas les « bips » des supermarchés. Il y avait plutôt la boulangerie locale qui émettait cette sonnerie à chaque rentrée d’argent.

Le flash cube

L’époque où les appareils photos standards n’étaient pas numériques. Il fallait régulièrement changer l’ampoule afin de relancer la « détonation ».

Le lecteur de disquettes 3,5 pouces

A la fois souple et solide, la capacité de stockage de la disquette était limitée à 1,44Mo. Elles étaient utilisées pour stocker quelques fichiers et aider à l’installation de jeux ou de systèmes d’exploitation.

Le CD de la PlayStation

Après le logo Sony Computer Entertainment, on voyait apparaitre avec suspense le logo PlayStation. Celà signifiait que le cd fonctionnait encore… Ouf !
Il en existe certainement bien d’autres, planqués quelque part au fond de notre mémoire. Si vous en retrouvez, n’hésitez pas à commenter pour les ajouter à la liste 😉

Share.

Laisser un commentaire

bool(false)
Page generated in 0,312 seconds. Stats plugin by www.blog.ca