Le mystère du sous-marin Russe K-129

0

Le mystère du sous-marin Russe K-129, porté disparu durant la guerre froide.

Le K-129 (en russe : К-129, anciennement B-103, Б-103) est un sous-marin lanceur d’engins soviétique du Projet 629A (Code OTAN classe Golf-II) à propulsion diesel-électique. Il faisait partie de la flotte soviétique du Pacifique, l’un des 6 sous-marins du Projet 629 attaché au 15e escadron sous-marin basé à Rybatchi (maintenant base navale de Vilioutchinsk) au Kamtchatka.

Le K-129 sombre le 8 mars 1968 dans l’océan Pacifique, légèrement à l’ouest de la ligne de changement de date — coordonnées : 38° 05′ N 178° 57′ E38° 05′ N 178° 57′ E. Il s’agit de l’une des quatre disparitions mystérieuses de sous-marins en 1968 ; les autres étant le sous-marin israélien INS Dakar, le sous-marin français Minerve et le sous-marin américain USS Scorpion.

La Marine soviétique déploie une importante flottille à sa recherche, sans parvenir à retrouver l’épave. Les États-Unis essayeront de renflouer le bâtiment en 1974 au cours d’une opération connue sous le nom de code Projet Azorian ou Projet Jennifer. Le sous-marin se trouvait à une profondeur de 4 800 m et aucune tentative de renflouage n’avait été réalisée à une telle profondeur.

La CIA organise cette opération grâce à un navire construit sous couvert de procéder à l’exploitation minière de nodules de manganèse.

Share.

Laisser un commentaire

bool(false)
Page generated in 0,142 seconds. Stats plugin by www.blog.ca